Allemand

Le jeune Karl Marx de Raoul Peck  par Luce Duroy le 2018-01-28

Un grand merci à Eulalie Bertier-Bolgert, élève de Terminale S3, qui nous présente ici le film de Raoul Peck: Le jeune Karl Marx.

Nous avons eu la chance d'assister à la projection du jeune Karl Marx de Raoul Peck sorti le 27 septembre, dans le cadre de notre cours d'allemand. Ce film retrace la vie de Karl Marx entre les années 1844 et 1848. Il est à cette époque journaliste et philosophe, et victime de la censure allemande, il a 26 ans. Son exil à Paris avec sa famille lui permet de faire des rencontres décisives avec plusieurs personnalités comme Proudhon, philosophe français, ou Friedrich Engels, fils révolté d'un riche industriel allemand. Ces jeunes gens intelligents, courageux et audacieux vont, entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, rédiger le texte générateur de révoltes partout dans le monde: le Manifeste du Parti communiste publié en 1848.

Raoul Peck est un réalisateur, scénariste et producteur, anciennement Ministre de la Culture de la République d'Haïti entre 1995 et 1997. Il préside aujourd'hui la Fémis, l'école de cinéma française mondialement connue. Sa filmographie reflète un ensemble de films à l'écriture particulière, dans la mesure où les sujets traités sont tant historiques, politiques que personnels.

Voici quelques scènes du film expliquées et rattachées aux événements historiques:

Le film commence par une scène dans la forêt où le peuple rhénan est violemment battu par les forces de l'ordre allemandes. En effet en 1842, la Diète rhénane adopte la loi sur le vol de bois, qui transforme le ramassage du petit bois dans la forêt en un délit très sévèrement puni. C'est un des événements majeurs qui éveille et alerte la conscience de Marx sur la situation subie par la classe ouvrière.

Ensuite, la scène de censure du journal rhénan. En 1842, Marx est journaliste, puis rédacteur en chef de la Gazette Rhénane, un journal d'opposition installé à Cologne. Un an plus tard, la Gazette est interdite et Marx est arrêté et fuit la censure en s'installant à Paris. Ce n'est pas un événement particulièrement marquant dans la vie de Marx, il devait s'y attendre, mais c'est l'événement déclencheur qui lui permit de rencontrer Engels, Proudhon et d'autres. Marx reprochait aux journalistes de la Gazette de seulement survoler, dans leurs articles, le sujet qui posait problème. Il pensait être le seul à aller au fond des choses. C'est aussi le premier exil que subit la famille Marx, d'autres suivront en 1845 de Paris vers Bruxelles, 1846 de Bruxelles en Prusse, 1848 de Prusse vers Paris et enfin vers Londres qu'elle ne quittera plus. Ces exils permanents  ont certainement participé à l'appauvrissement de cette famille. En effet, Marx naît et meurt dans un milieu de la petite bourgeoisie, ni pauvre, ni aisé, son oeuvre et son succès ne l'ayant pas enrichi.

Enfin, une dernière scène marquante du film, qui définit la mentalité de l'époque liée à l'industrialisation, est la discussion entre Marx, Engels et sa compagne et un riche industriel dans le hall d'un immeuble à Londres. Les protagonistes, d'humeur provocante, se promènent dans les rues de Londres quand ils décident d'entrer dans un théâtre réservé aux hommes, c'est là qu'un homme reconnaît Engels. C'est un ami du père de ce dernier, un industriel fortuné, qui engage la conversation. Très vite le mépris et colère de Marx et Engels envers la classe supérieure apparaissent et le sujet de l'exploitation abusive des enfants dans les usines jaillit. L'homme déclare qu'il exploite dans son usine, nuit et jour, des enfants de classe ouvrière. En effet en Angleterre, les enfants de plus de 5 ans pouvaient travailler et étaient très utiles aux industriels de par la docilité de leur caractère et leur agilité pour se mouvoir entre les métiers à tisser, pour attacher les fils avec leurs doigts délicats. Les enfants sont considérés comme de simples machines à produire. 

Merci à Mme Duroy et au corps enseignant ainsi qu'au cinéma Ermitage pour cette projection. Marx et son oeuvre refont surface depuis quelques années et il est important que les jeunes soient informés et connaissent ces analyses qui sont encore actuelles et applicables dans nos sociétés modernes.