CHUNGCHEONGBUK-DO (ROK) Rectorat de Chungcheongbuk-Do

Echange d’enseignants avec la Corée du Sud.  par Alain Guyot le 2019-06-13


Cette année, dans le cadre d’un programme international mené par le gouvernement Sud-Coréen, par la branche APCEIU de l'UNESCO (Asia-Pacific-Centre for Education and International Understanding) ainsi que le Ministère de l’Education Nationale français, un échange de professeurs a eu lieu entre le Lycée François 1er et deux lycées Coréens.

 

Au mois d’Août 2018 une enseignante du lycée François 1er est partie deux semaines en Corée du Sud avec une dizaine de collègues de plusieurs académies scolaires en France recrutés par leurs rectorats respectifs. Après deux journées de formation à la compréhension de la culture coréenne et du système éducatif coréen à Séoul, Madame Delorme, professeur d’anglais, a rejoint le lycée Yonsang High School à Daejeon, au sud de Séoul. Après un accueil des plus chaleureux et  plusieurs jours en immersion dans les classes, Madame Delorme a dispensé des cours d’initiation à la langue et à la culture française aux élèves de sa binôme Madame Minkeyong Kim, professeure de langue et de littérature Coréenne. La seconde moitié du séjour s’est déroulée au Nakdong High School à Busan, deuxième ville du pays, dans le sud-est de la péninsule. Là bas, Madame Delorme a été généreusement accueillie par sa collègue Madame Jisuh Kim, professeure d’arts plastiques, et a eu l’occasion d'intervenir auprès des élèves. Des conférences sur la vie en France, une inspection des cours par le ministère de l’éducation nationale coréen ainsi que des échanges avec l’équipe pédagogique de chaque lycée ont eu lieu durant ce séjour très fructueux, qui s'est clôturé par une séance plénière à Séoul afin de permettre une mise en commun par toutes les parties en présence des observations pédagogiques réalisées.

 

En janvier 2019, Mesdames Minkeyong Kim et Jisuh Kim ont été accueillies deux semaines au Lycée François 1er à Fontainebleau. Elles ont elles aussi eu l’occasion de rencontrer l’équipe pédagogique, d’observer des cours, et d’en dispenser à leur tour aux élèves de Madame Delorme. Les élèves du lycée ont été particulièrement réceptifs à cette rencontre, et ont réservé un accueil enthousiaste et chaleureux à nos collègues coréennes qui en gardent un souvenir ému. Mesdames Mingkyyong et Jisuh Kim ont conjointement animé plusieurs cours sur la langue et la culture coréennes, et ont également initié les élèves à l’art traditionnel de la calligraphie. A l’issue de leur séjour, elles ont pu échanger avec l’équipe de direction du lycée François 1er, et une séance plénière s’est également tenue en présence de tous les autres participants à cet échange au Centre International d’Etudes Pédagogiques à Sèvres.

 

Les professeures impliquées dans cet échange « Teaching Abroad for Global Competency » de l’UNESCO ont toutes trois retiré de très grands bénéfices de cette ouverture à l’international, et ont pu enrichir leurs pratiques pédagogiques grâce à ce séjour. Madame Delorme retiendra, entre autres, l’accent mis par les enseignants coréens sur la participation collective (synchronisée) en cours, une pratique peu développée en France et qui pourrait se révéler très bénéfique dans le cadre de l’apprentissage des langues. Mesdames Mingkeyong et Jisuh Kim ont remarqué le développement de l’indépendance dans le travail des élèves français ainsi que la qualité de la conception et de la présentation des manuels scolaires français.

 

Ce programme fut une belle opportunité pour toutes les personnes concernées et nous remercions chaleureusement les instances qui ont permis à ce projet de voir le jour. 

 

 

Parallèlement à cela, également en janvier 2019, le lycée François 1er a accueilli sept élèves coréens ainsi que leur accompagnatrice dans le cadre d’un autre programme d’ouverture culturelle franco-coréen. Ces élèves furent hébergés par des familles françaises que nous tenons ici à remercier pour leur hospitalité et leur implication dans ce projet. Les élèves français et coréens ont exprimé leur bonheur d’avoir pu vivre cet échange mutuellement enrichissant.  

 

S.D